Reiki à distance : l’espace n’existe pas !

Reiki à distance : l’espace n’existe pas !

Brodie Visser from Burst

L’énergie Reiki est capable de traverser le temps et l’espace. On peut ainsi tout à fait soigner à distance, à condition de respecter quelques règles de bon sens.

En avançant dans son « chemin de Reiki », on prend conscience que les limites n’existent que dans nos têtes, et que nous sommes tous reliés par un champs subtil. Lors des soins, un symbole particulier permet de se connecter à la part divine du receveur, au delà de l’espace et du temps. Grâce à ce lien de coeur à coeur, nous pouvons ainsi réaliser des soins à distance ou nettoyer les blessures karmiques et énergétiques bloquées dans le corps émotionnel. Il semblerait que l’énergie soit même plus puissante que lors d’un traitement présentiel, car elle est dotée d’une haute vibration psychique. Bien sûr, cela ne remplacera jamais la qualité de relation qui se noue lors d’une « vraie » rencontre avec un praticien. Mais cela est très utile si les déplacements sont impossibles. Dans tous les cas, le receveur sera toujours informé et aura donné son accord avant de recevoir le soin.

Le Reiki à distance : comment ça se passe ?

Si vous souhaitez faire l’expérience d’un soin à distance, plusieurs précautions doivent être prises. Après un entretien téléphonique pour cerner vos attentes, nous conviendrons d’un rendez-vous pour permettre à la connexion de s’établir de manière plus fluide. Il suffira alors de vous détendre (assis ou couché) et de vous concentrer sur vos sensations. La raison est très simple : des manifestations physiques et émotionnelles vont certainement vous traverser, et il vaut mieux que vous soyez en sécurité chez vous plutôt qu’au volant ou en rendez-vous professionnel ! On peut aussi transmettre du Reiki la veille d’une opération, et juste après. Nous échangerons toujours sur vos ressentis après la séance.

Mois sans tabac : le reiki peut vous aider à arrêter de fumer

Mois sans tabac : le reiki peut vous aider à arrêter de fumer

Novembre est le mois sans tabac. Arrêter de fumer demande un grand courage alors avant toute chose, félicitations si vous l’envisagez ! Voici cinq conseils inspirés du « mode de vie Reiki » pour vous aider à vous sevrer en douceur de la cigarette.

  • Changez votre perception de la cigarette. Évidemment, il faut d’abord prendre conscience de la réalité des risques du tabac (donc s’informer, encore et encore) pour changer la façon dont on perçoit la cigarette. Vous ne verrez plus la cigarette comme un réconfort (peut-être même comme une composante de votre identité ?) mais une coûteuse menace. Plus vous relierez cette nouvelle perception à votre propre expérience (« je peux moi aussi tomber malade, et je peux moi aussi me sevrer »), plus vous aurez de chance d’ancrer votre motivation.

  • Fixez une date assez lointaine. Cela peut paraitre étrange, mais il faut peut-être vous laisser le temps de mûrir votre réflexion. Comme vous avez déjà décidé d’arrêter de fumer, mais que l’échéance est encore loin, chaque cigarette vous donnera l’envie d’arrêter car elle rappellera votre engagement. Le jour choisi, vous aurez sans doute plus de facilité à jeter votre paquet dans la joie.
  • Observez votre état émotionnel et physique durant les manques, sans vous juger. Puis analyser. Quelle situation vous a donné envie de fumer ? Pourquoi ? Pourriez-vous instaurer une autre approche de cette situation ? Observez aussi comment vous vous sentez après avoir fumé. Les addictions cachent souvent des frustrations et des stress très anciens, qui peuvent remonter à l’enfance. C’est pourquoi le palliatif n’est jamais vraiment satisfaisant, et le manque toujours là. En arrêtant de fumer, vous allez être sans doute confronté violemment à ce que vous fuyez, même si c’est inconscient. Bien sûr, cela peut être très désagréable et anxiogène. Mais c’est aussi une chance de traverser ces douleurs et de s’en libérer une bonne fois pour toute !
  • A chaque tentation (ou chaque écart !), se répéter une phrase comme « je suis libre vis-à-vis de cette cigarette ». Cette reprogrammation s’adresse à notre partie inconsciente où siègent les automatismes profonds. Vous pouvez aussi boire un verre d’eau en visualisant un processus de purification !
  • Avec l’argent économisé, faîtes-vous plaisir… avec des séances de reiki ! Il existe des positions spécifiques pour travailler sur les mauvaises habitudes et vous détendre. Je suis à votre disposition pour prendre RDV !

Rhumes d’automne : les cinq atouts du Reiki

Rhumes d’automne : les cinq atouts du Reiki

 Le reiki pour renforcer votre immunité

Les rhumes de l’automne s’installent et c’est le moment idéal de prendre soin de vous ! Voici cinq raisons de choisir le Reiki pour éviter les petits maux de l’hiver et garder son énergie haute jusqu’au printemps.

 

  • Lors d’une séance, on stimule le thymus, un organe essentiel du système immunitaire. Il est situé dans la partie supérieure du thorax, juste derrière le sternum, entre les poumons. Sa mission ? Participer à la maturation des cellules immunitaires, les lymphocytes. On travaille aussi systématiquement sur la rate et les amygdales, deux autres clés de votre immunité.

  • Le Reiki apporte de la détente et du bien-être. Il permet à l’organisme de récupérer de la vigueur et de mieux résister aux agressions, dont le stress. En rechargeant ses batteries, on tourne à plein régime.

  • Le Reiki, c’est aussi une philosophie de vie qui repose sur des pensées positives. Adoptez votre nouveau mantra : « je suis en parfaite santé ». Rappelez-vous que l’énergie suit l’intention, toute pensée est créatrice.

  • En intégrant le Reiki à sa vie, on a naturellement envie de soigner son hygiène de vie. Sommeil, alimentation plus saine, exercice physique, bonne hydratation… Autant de réflexes simples contre les virus !

  • Écoutez le message des symptômes. Une gorge qui racle, c’est peut-être une parole à libérer. Un nez qui coule, une petite tristesse ou une frustration qui n’arrivent pas à s’écouler. L’hiver est une période idéale pour l’introspection. Au plaisir d’y réfléchir ensemble lors d’une prochaine séance !